Fissures anales

Une fissure anale est une petite déchirure ou une ulcération de la muqueuse du canal anal. Ces fissures peuvent être très douloureuses et causer des saignements lors de la défécation. On croit souvent, à tort, qu'il s'agit d'hémorroïdes puisque les symptômes sont semblables. Une fissure anale peut durer jusqu'à six semaines (fissure anale aiguë), mais si elle persiste plus longtemps, elle risque de devenir une condition chronique.

Les fissures anales constituent un problème courant chez les adultes et les enfants. Des recherches récentes indiquent qu'une incidence plus élevée de fissures anales se trouve chez les filles/jeunes femmes de 12 à 24 ans et chez les hommes de 55 à 64 ans. Elles peuvent cependant survenir à tout âge, même chez de très jeunes enfants.

Causes et facteurs de risques
Les fissures anales sont généralement attribuables à une lésion située dans les plis de l'anus, laquelle peut résulter de l'effort fourni lors de l’évacuation des selles (souvent en raison de constipation). Dans certains cas, aucune cause évidente n'est déterminée, mais dans d'autres, les fissures anales peuvent être attribuables à :

  • La constipation (des matières fécales importantes et dures peuvent causer des lésions dans la région de l'anus)
  • Une diarrhée persistante
  • Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse)
  • Une contraction excessive du sphincter anal interne (une tension accrue dans le canal anal le rend plus susceptible aux lésions)
  • Une grossesse et un accouchement
  • Les maladies transmises sexuellement (MTS) peuvent causer des infections et endommager le canal anal

Les fissures anales guérissent difficilement, étant donné que la douleur ressentie lors du passage des selles peut causer un spasme du sphincter anal et diminuer l'apport sanguin dans cette région, ce qui nuit au processus de guérison. Ce cycle se répète lors de chaque défécation, entraînant une douleur accrue, davantage de spasmes et même une diminution de l’apport sanguin lors de chaque évacuation des selles.

En plus des causes énumérées ci-dessus, d'autres facteurs de risques de fissures anales peuvent inclure :

  • L'effort lors de l’évacuation des selles
  • Une chirurgie colorectale
  • Des antécédents de chirurgie anale
  • Des relations sexuelles anales
  • Des tumeurs

Symptômes
Le symptôme le plus courant d'une fissure anale est une douleur intense et vive dans la région anale pendant l’évacuation des selles, suivie d'une douleur profonde avec sensation de brûlure pouvant durer plusieurs heures. La plupart des gens remarquent des traces de sang rouge clair (sang frais) à l’intérieur ou à la surface des selles, ou sur le papier de toilette.

Prévention
Tant la prévention que le traitement des fissures anales commencent par un changement de régime alimentaire, afin d'aider à la formation de matières fécales plus molles qui peuvent être évacuées plus facilement. Une alimentation riche en fibres augmente le volume des selles, tandis que boire beaucoup d'eau et prendre un laxatif émollient peut faciliter leur évacuation en réduisant l'effort et en permettant la cicatrisation de la fissure anale.

Par crainte de souffrir, les gens peuvent retarder le moment d'aller à la selle, contribuant ainsi au durcissement des selles qui fait augmenter le risque de constipation et de déchirures. Le fait d'aller à la selle lorsque vous en éprouvez le besoin contribuera à prévenir les fissures anales et à cicatriser celles déjà existantes. Faire régulièrement de l'exercice peut aussi aider à prévenir la constipation. Il est également recommandé d'éviter l'effort au moment de passer une selle et de s'asseoir trop longtemps sur le siège de toilette.

Traitement
Les fissures anales disparaissent généralement en quelques semaines sans intervention médicale; elles peuvent cependant réapparaître si la cause sous-jacente n'est pas traitée.

Dans certains cas, des médicaments tels des pilules, suppositoires, crèmes ou gels sont prescrits pour aider au relâchement du sphincter et accélérer le processus de guérison. Des anesthésiques topiques peuvent aider au soulagement de la douleur et au relâchement du sphincter, tout comme un bain de siège après l'évacuation des selles.

La chirurgie peut être recommandée dans les cas persistants de fissures anales, lorsque les remèdes traditionnels et les traitements médicaux n'ont donné aucun résultat. La chirurgie s'avère souvent très efficace pour traiter les fissures anales; des complications mineures comme la perte de contrôle des sphincters (incontinence anale) peuvent cependant survenir de façon temporaire ou permanente.

OÙ ACHETER